The Meal Mali – Mountougoula

Aminata34

The Meal Mali – Mountougoula

Fecha: 24.09.2016

Hora: from 11:00:00 to 15:00:00

Lugar: Mairie de la Commune Rurale de Mountougoula

Por: BARRY Aminata TOURE

Skype: aminatoutoure1

4437

PROGRAMA

Heures Activités Responsables
9h 30-10h 30 Animation musicale + accueil des participants organisateurs
10h30-11h Discours d’ouverture de la cérémonie -Mots de bienvenue -Discours du Maire - Présentation du Contexte et objectifs de The Meal   -Discours d’ouverture Ministre de l’agriculture ou son représentant   -Chef du Village -Maire -Point Focal The Meal     Ministre de l’agriculture  ou son représentant
10h40-13h 30 exposé thématique : Impacts de la production des déchets sur l’environnement et l’agriculture durable Ministère de l’agriculture CNOP FENAJER  
exposé thématique : Hygiène, assainissement et  la gestion de l’eau potable en milieu rural Water aid/Protos  
La place de l’énergie solaire dans la création d’emploi et la valorisation des produits agro-alimentaires  Ministère de l’emploi et la formation professionnel ou représentant RENAPESS
Intervention de quelques producteurs agricoles  de Mountougoula Mountougoula
Quelles alternatives pour soutenir l’agriculture paysannes ASCOMA /REDECOMA
13h30 -14h30 Visite des stands de produits de l’agriculture Partage du Repas Animation musicale Organisateurs/participants(es)
14h30-15h Présentation du Projet 2017 par le Mali « I B'I Ka So » Aboubakar Fofana
15h-15h30 Echanges Participants (es)
15h 30 Clôture

CONTACTO

Responsable: ONG AMASBIF

Correo: aminatatoureba@gmail.com

Teléfono: +223 66 72 05 25

Sitio internet: www.avd-monde.org

Skype: aminatoutoure1

PROYECTO(S)

No hay Projectos Locales respaldados por este Meal en este momento

Global

SOCIOS

avd logo

  • Association des Volontaires du Développement Durable (AVD)
  • The Meal International

AGRADECIMIENTOS

- CNSC - Coalition PCQVP-Mali - ONG AMASBIF PROJET THE MEAL 2016 /Mali Action globale pour un projet local 1. CONTEXTE : Le Réseau The Meal est une initiative de l’Association Un Repas pour notre avenir créé en 1999 à Genève. L’association avait réalisé à Genève une manifestation mettant en évidence le désir de soutenir des projets pédagogiques sur la base d’un réseau international de compétences. Ainsi le premier événement s’est déroulé avec succès sur le pourtour de la rade de Genève : une tablée de 1400 m de long regroupant différents partenaires et amis au service d’un monde meilleur. L’année suivante en 2000 c’était dans le principal centre d’exposition de Genève, « Palexpo » que l’aspect simultané de l’évènement a été réalisé avec la participation au niveau international avec différentes localités : Douala, Calcutta, Bucarest, Berne….. A la demande de plusieurs partenaires de réactualiser l’évènement tout en appuyant des initiatives de projets, l’Association Un Repas pour notre avenir a, depuis 2006 commencé à soutenir des initiatives portées par des associations ou personnes physiques. De nos discussions trois points ont donné du sens à la renaissance de l'événement: • De plus en plus fréquemment la problématique de l’environnement est liée à celle des droits humains, • La nécessité pour l’ensemble de la société civile de prendre conscience des effets pervers de la main mise d’acteurs économiques et politiques internationaux sur les ressources alimentaires: spoliation de terres, pollution due à une agriculture intensive, effets négatifs sur la vente de produits locaux... • l’urgence de se nourrir plus sainement sur la base de produits du terroir. En 2012, l’action internationale prend la dénomination “THE MEAL” et les lieux qui partagent l’évènement ont augmenté de 31 à 58 localités entre 2012 et 2015. Pendant cette période The Meal a globalement soutenu plusieurs projets : le projet de plaidoyer pour des changements dans les lois et les pratiques de l’Etat Indien car elles ont une incidence sur la vie et les moyens de subsistance des pauvres présentés par Ekta Parishad, le soutien au projet de la Fondation Sentinelles en faveur des enfants en détresse par la contribution à la lutte contre le Noma au Burkina Faso, parce que le Noma laisse les survivants dans un état de mutilation insoutenable, le soutien aux paysans en Bolivie et au Népal pour atténuer les obstacles principaux liés à l’altitude ( froid, le manque d’eau et le vent) à travers l’ Association Voix Libres, l’appui à la création d’une coopérative agricole des femmes au Bénin initié par Pont Universel. Cette année 2016 ,The Meal/Un repas pour notre avenir donne son soutien aux paysans du Lac Inlé à Myannmar en Birmanie afin de réaliser leur plan éducatif de sauvetage du lac Inlé présenté par l’Association Hla Nanda Regional Development .Ce projet consistera à mener des activités de sensibilisation auprès des pêcheurs et des agriculteurs, de formation (de 120 à 150 fermiers) ; d’implantation de formule d’agrotourisme et de financement des études du premier guide en approche agrotouristique. The Meal, Un repas pour notre avenir est soutenue par le Consensus de Barcelone parce qu’il s'agit d'une excellente opportunité de démontrer nos idées de façon plus visible et trouver des réponses globales à la crise globale en créant un monde habitable pour tous. 2. OBJECTIF GLOBAL : L’objectif global de l’évènement The Meal est de se réunir en grand nombre simultanément en de nombreux endroits de notre planète, partager un repas afin de soutenir les paysans d’ici et d’ailleurs, plaider en faveur de la souveraineté alimentaire, du droit d’accès des populations autochtones aux ressources naturelles, terre, eau, forêts et semences. 3. THE MEAL 2016 : Dans de nombreux pays à travers le monde, le 24 septembre 2016 des femmes et des hommes vont se réunir pour partager un repas pour soutenir les paysans du monde. Le thème de cette année se présente sous la forme d'un questionnement: Je fais partie de la solution globale environnementale ou fais-je partie du problème environnemental global? Notre Constat est : • Il est urgent de se nourrir plus sainement sur la base de produits du terroir. • La problématique de l’environnement est étroitement liée à celle des droits humains. • Lorsque notre alimentation est contrôlée par des acteurs économiques et politiques internationaux les conséquences sont : spoliation de terres, pollution due à une agriculture intensive, effets négatifs sur la vente de produits locaux. • Pour nous : les paysans et les pêcheurs sont les seuls garants de notre énergie vitale. Chaque fois que nous achetons un produit nous votons pour notre avenir. Soutenons-nous les producteurs de notre région ou enrichissons-nous des compagnies internationales qui paupérisent des populations entières sur tous les continents, intoxiquent les populations, empoisonnent les océans, les terres et polluent l’air ? Nous sommes coresponsables. 4. L’ORGANISATION DE « THE MEAL 2016 » AU MALI Ainsi pour participer à la dynamique internationale THE MEAL 2016, que les organisations de la société civile Malienne : l’AP/Mali, le RDL/AFEF, FENAJER, la CNOP, la CAFO,Water aid ,le CNSC, le FOSC,le Séco /Ong , les organisations de la société civile de Mountougoula entre autres organiseront le 24 septembre à Mountougoula l’évènement The Meal –Mali afin de soutenir les producteurs agricoles et les autres acteurs intervenant dans la filière agro-alimentaire au Mali et dans le monde. Un repas composé d’ingrédients locaux et de saison sera servi pour sensibiliser les participants à cet évènement à soutenir la filière agricole. Les activités vont être relayées simultanément par vidéo conférences sur internet avec l’objectif de souligner le caractère planétaire de ce rendez-vous créatif. 6. NOMBRE PERSONNES ATTENDUES : 100 7. BUDGET PREVISIONNEL : …………………….. 8. LE SITE DE L’EVENEMENT :COMMUNE RURALE DE MOUNTOUGOULA Situation géographique : Couvrant une superficie de 367,86 km2 . La commune de Mountougoula est située à quelques 40km du chef-lieu du cercle de Kati au sud-Est du District de Bamako. Elle est limitée : - Au Nord et à l’Est par la commune de Baguinèda, - Au Sud-Est par la commune de Tièle , - A l’Ouest par la commune de Sanankoroba et de Kalabankoro, - Au Sud Ouest par la commune de Safé-Bougoula Population : La commune est composée de 16 villages et relève du cercle de Kati et de la région de Koulikoro. Elle compte environ 1300 habitants (Recensement administratif à caractère électoral : RACE). La zone connaît un fort courant migratoire à cause de sa proximité avec la capitale et de ses activités maraîchères. La population se compose en majorité de Bambara (80 %). On y rencontre d’autres ethnies telles que: Peulh, dogon, Bobo, Malinké etc… La principale religion pratiquée est l’islam, à côté de celle-ci il y a le christianisme et l’animisme. Accessibilité : La commune de Mountougoula est traversée par la route nationale RN6. Le chef-lieu de commune est situé à 24km de Bamako avec 18km sur la RN6 et 6km sur la piste latéritique. Malgré cet état de fait, la plupart des villages de la commune sont enclavés suite aux très mauvais états des pistes et la presque inexistence d’ouvrages de franchissement. Activités économiques : L’agriculture est la principale activité de la zone. Les principales productions sont : le mil, le sorgho, le maïs, les produits maraîchers et fruitiers. On y cultive aussi le coton, l’arachide, le dah, le niébé, le Woandzou et des tubercules diverses comme suppléments alimentaires ou commerciaux. Ces dernières années, la culture du coton qui avait commencé à prospérer. Le sous équipement des agriculteurs, l’insécurité foncière et la pauvreté des terres cultivables sont les principaux obstacles au bon développement de l’agriculture dans la zone. L’élevage est intimement associé à la pratique extensive de l’élevage domestique. Ces dernières années les propriétaires des fermes résidents hors de la commune sont en train de développer un élevage semi intensif et intensif. La commune constitue une zone de passage des troupeaux transhumants rejoignant des pâturages en saison sèche vers Tièle et Bougouni et aussi des points de vente informels des animaux d’abattage destiné à Bamako . Le développement normal de l’élevage est entravé par : - Les difficultés d’approvisionnement en nourriture à cause de la pression sur les pâturages. - Les incidents répétés liés aux problèmes de cohabitation entre agriculteurs et éleveurs. Outre ses effets secondaires sur l’agriculture à savoir la fertilisation des terres cultivables, l’élevage est une source de revenu financier et d’appoint nutritionnel pour la zone. La pêche n’est pas une activité préoccupante pour la population de la commune, faute de cours d’eau important .Le seul grand marigot qui traverse la commune, était jadis poissonneux quand la pluviométrie était abondante. Il faut donc espérer un retour à la normale de la pluviométrie pour que ce marigot qu’on appelle communément ‘’ Koba’’ redevienne poissonneux.

AFICHE

4008